L’adjectif numéral ordinal

Dans le monde professionnel, il est important d’indiquer un classement ou un rang par exemple lorsque l’on parle affaires ou pour présenter les étapes de production. Pour préciser un rang, un ordre ou un classement, on utilise l’adjectif numéral ordinal.

Formation de l’adjectif numéral ordinal

On ajoute simplement le suffixe –ième à l’adjectif numéral cardinal en supprimant le « e » final le cas échéant.

deux => deuxième

trois => troisième

vingt-quatre => vingt-quatrième (le « e » final de quatre est supprimé)

cent => centième

etc.

Remarques :

Le un [œ] suivi du suffixe –ième est désanalisé et se prononce comme le féminin une [yn] (prononcez « ün »)

vingt-et-un, trente-et-un, … ,cent-un => vingt-et-unième, trente-et-unième,… , cent-unième

L’adjectif deuxième peut aussi être remplacé par second au masculin et seconde au féminin (voir plus bas la distinction entre seconde et deuxième).

Exception :

L’adjectif numéral ordinal de un devient premier (m.) ou première (f.). Ces deux adjectif ne s’emploient que pour signifier la place n°1.

                         le premier étage (= étage n°1)

                mais        le vingt-et-unième étage

                                   le trente-et-unième étage

                                   etc.

Accord de l’adjectif numéral ordinal

Comme tous les adjectifs (Lire l’article sur la formation des adjectifs), il s’accord en nombre avec le nom.

le deuxième lundi                               les deuxièmes lundis

la deuxième semaine                         les deuxièmes semaines

premier et second s’accordent également en genre (masculin et féminin).

le premier mois (m.)                           les premiers mois

la première année (f.)                       les premières années

le second produit (m.)                        les seconds produits

la seconde étape (f.)                          les secondes étapes

« second » ou « deuxième » ?

Selon l’Académie française, « On peut, par souci de précision et d’élégance, réserver l’emploi de second aux énoncés où l’on ne considère que deux éléments, et n’employer deuxième que lorsque l’énumération va au-delà de deux. Cette distinction n’est pas obligatoire.

On veillera toutefois à employer l’adjectif second, plus ancien que deuxième, dans un certain nombre de locutions et d’expressions où il doit être préféré : seconde main, seconde nature, etc., et dans des emplois substantivés : le second du navire. » (Définition de http://www.academie-francaise.fr/second-deuxieme)

Laisser un commentaire